Preux-Chevalier

Poésie, culture et littérature... Balades, drôleries, photographies... Et puis la nostalgie de ces amours perdues qui ne durent qu'un temps mais qu'on pleure toute sa vie. Preux-Chevalier brandit son épée et pourfend le néant!

mardi 8 mars 2011

La quarante-et-unième épée

Pour mon anniversaire

J'ai rêvé d'un cadeau :

Revoir ta beauté pure

L'espace d'un instant

Et retrouver l'image

De ton visage d'antan ;

Visage que j'ai perdu,

Qui me hante moins qu'avant,

Mais qui poursuit son œuvre

Sur mon cœur désolé !

Épine de tristesse

Dans mon âme blessée,

Éclair bleu d'un regard

Qui m'avait transpercé.

Ô ma belle, mon amie,

Je ne t'oublierai pas

Et si j'écris si peu

Je pense toujours à toi...

Posté par preuxchevalier à 22:54 - Poésie - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Vos poèmes sont tous plus beaux les uns que les autres. Dommage que votre blog soit fermé.
    Isa

    Posté par une admiratrice, mardi 18 décembre 2012 à 20:44

Poster un commentaire