Preux-Chevalier

Poésie, culture et littérature... Balades, drôleries, photographies... Et puis la nostalgie de ces amours perdues qui ne durent qu'un temps mais qu'on pleure toute sa vie. Preux-Chevalier brandit son épée et pourfend le néant!

mardi 2 août 2011

Etoiles

A Rhodes où je t'attends
Ton image emplit le ciel
Et une étoile filante
Zèbre le ciel de Paris
Alors que je rêve,
Assis seul dans l'ombre de la nuit,
A ces années perdues
Que je regrette car je t'oublie.

Posté par preuxchevalier à 00:21 - Isolé - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire