Preux-Chevalier

Poésie, culture et littérature... Balades, drôleries, photographies... Et puis la nostalgie de ces amours perdues qui ne durent qu'un temps mais qu'on pleure toute sa vie. Preux-Chevalier brandit son épée et pourfend le néant!

dimanche 19 février 2012

A ma belle

 

Si seulement tu savais
Que ta beauté me manque
Toi la blonde de mes nuits
Qui revient dans mes rêves
Te revoir dans un songe
Est-ce un signe du destin ?
Pourquoi donc ne t'ai-je pas
Oubliée complètement,
Toi qui hante mon âme
Comme un esprit vivant...

 


 


 

campagne blesoise

Posté par preuxchevalier à 11:26 - Poésie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire